son histoire commence bien avant, dès 1974…

1er_livre_polymer_visuel.jpg

Et c’est une longue aventure qui s’amorce ainsi avec un succès qui ne s’est pas démenti pendant ces quarante années !

l’histoire du livre “la mise en forme des polymères” (1974-2016)

Ici aussi cela commence par un séminaire (Cf. billet du 1er livre dédié aux métaux), organisé par Pierre Avenas, en Juin 1974 sur la « Mise en œuvre des matières thermoplastiques » dans les locaux de l’Ecole des mines à Fontainebleau. Autour de lui une petite équipe de jeunes chercheurs peu expérimentés aussi bien en recherche qu’en enseignement (Jean-François Agassant, José Domenech, Pierre-Alain Hacq, Gérard Krotkine et Christian de Lamaestre) ; un public d’industriel nombreux (40 personnes) et déjà des thèmes qui sont aujourd’hui les éléments clefs de l’ouvrage : une approche simple de la mécanique des milieux continus, le transfert thermique mais aussi la plastification par l’arrière du filet* en extrusion monovis et le calandrage.

1er_livre_polymer_seminaires_74_et_77.jpg
A gauche, le document du séminaire de 1974 et à droite celui du séminaire de 1977

*cette expression, qui a été largement répandue dans les premiers ouvrages, résulte en fait d’un contresens au niveau de la traduction du terme anglais : « back flight plastication » signifie en fait « plastification au niveau du filet arrière » et pas « plastification par l’arrière du filet ». Cette erreur a été corrigée dans les versions récentes.

En octobre 1976, le CEMEF déménage à Sophia-Antipolis et la décision est prise très vite d’organiser un second séminaire, sur la Côte d’Azur. Le document support grossit substantiellement (3 tomes) et des développements nouveaux apparaissent autour de la fabrication des films ou de la viscoélasticité.

L’idée émerge de transformer ces polycopiés en livre… il faut trouver un éditeur. Dunod, sollicité, ne donne pas suite. Techniques et Documentation, qui n’est pas encore une filiale de Lavoisier, est intéressé mais attend des preuves d’intérêt de la part des milieux académique et industriel, d’où une quête de lettres de recommandations que nous sollicitons, Pierre Avenas et moi. Cela ne suffit pas, Techniques et Documentation nous demande d’apporter une partie du financement (cela s’appelle vulgairement publier « à compte d’auteur »). Pierre Avenas obtient un financement de 35000 F de la MIDIST (Mission Interministérielle pour la Diffusion de l’Information Scientifique et Technique) qui nous permettra à la fois d’embaucher un technicien pour réaliser les figures de l’ouvrage (à l’époque sur papier) et de financer Techniques et Documentation. L’arrêté d’attribution est signé par Pierre Aigrain, secrétaire d’état à la recherche du gouvernement de Raymond Barre, le 7 mai 1981, 3 jours avant l’élection du président François Mitterrand.

1er_livre_polymer_lettre-midist.png Attribution du financement de la MIDIST

Le livre paraît en juillet 1982 (tirage 956 exemplaires) avec une préface de Jean Mandel (1907-1982), Professeur de mécanique à l’École Polytechnique de 1951 à 1973. Le livre m’est apporté par un de mes étudiants au congrès IUPAC d’Athènes en juillet 1982. Le succès est immédiat et dépasse toutes les prévisions de Techniques et Documentation : 402 exemplaires vendus dès 1983, puis 199 en 1984 et 304 en 1985. L’ouvrage est épuisé dès le début de l’année 1986 et maintenant c’est Techniques et Documentation qui nous sollicite pour réactualiser l’ouvrage qui paraît en 1986 (tirage 900 exemplaires) et va servir de support à un nouveau séminaire de formation pour industriels que nous organisons avec mes collègues Bruno Vergnes et Michel Vincent en septembre 1987.

1er_livre_polymer_editions_82_et_86.jpg
A gauche : édition de 1982, à droite : édition de 1986

Entre temps j’ai fait la connaissance à Strasbourg lors d’une réunion constitutive de la « Polymer Processing Society » (1985) de Lezcek Utracki, d’origine polonaise, parlant parfaitement français et directeur de l’IMI (Institut des Matériaux Industriels) à Boucherville dans la banlieue de Montréal au Québec. Il est séduit par le contenu de l’édition de 1982 et demande à l’éditeur Hanser (éditeur officiel de la Polymer Processing Society) de publier le livre en anglais. Le problème est de le traduire et j’en suis parfaitement incapable à l’époque. Lezcek Utracki me met en contact avec Pierre Carreau, professeur à l’Ecole Polytechnique de Montréal, et nous convenons d’un contrat d’édition avec Hanser courant 1986.

La traduction du livre est une œuvre de longue haleine et le livre paraît finalement en 1991 avec un tirage de 3300 exemplaires. Il est épuisé en 1999, au grand désespoir de collègues nord-américains qui utilisaient cet ouvrage comme support pour leur enseignement.

La deuxième édition du livre français est épuisée comme la première en quelques années et, dès 1989, Technique et Documentation en réalise un deuxième tirage (1116 exemplaires) à l’identique. Ce deuxième tirage est, lui, épuisé en 5 ans et il nous faut remettre à jour l’ouvrage. Bruno Vergnes et Michel Vincent s’investissent massivement dans cette nouvelle édition qui embrasse maintenant les différents domaines de la rhéologie et de la mise en forme des polymères. Fort des succès précédents, Techniques et Documentation tire cette troisième édition à 1850 exemplaires en 1996. La nouvelle préface est signée de Pierre-Gilles de Gennes (1932-2007, prix Nobel de Physique 1991), que Pierre Avenas avait eu comme professeur dans le DEA de Physique du Solide d’Orsay. Le début des ventes est prometteur, en particulier parce que l’Ecole des Mines organise chaque automne un cours d’une semaine, à la fois pour les élèves de l’Ecole et pour un public industriel. Rapidement cependant le vivier s’épuise et en 2014 il restait à peine 200 exemplaires invendus.

1er_livre_polymer_editions_91_et_96.jpg
A gauche : couverture de l’édition anglaise de 1991 et à droite : édition française de 1996

Il a donc fallu déployer des efforts importants pour convaincre Techniques et Documentation , intégré au Groupe Lavoisier, de conclure un nouveau contrat d’auteurs signé en 2009. L’ouvrage de 844 pages est paru au printemps 2014. Il comporte maintenant 10 chapitres dont un dédié à l’extrusion bivis, un autre à l’injection et enfin un chapitre spécifique sur le calandrage. Cette 4e édition en français a été tirée à 700 exemplaires, dont 300 vendus à fin mars 2016. À noter : 2 exemplaires ont été vendus en 2016 sous la forme numérique (E-books), sans doute appelée à se développer.

1er_livre_polymer_editions_14_et_17.jpg
A gauche, couverture de l’édition française de 2014 et à droite, la couverture de l’édition anglaise à paraître en 2017

Mais l’histoire n’est pas finie puisqu’un nouvel ouvrage en langue anglaise devrait paraître à la fin 2016 ou au tout début 2017. Là aussi le processus a été difficile à enclencher : premier contact avec Hanser en décembre 2012 au congrès PPS de Pattaya en Thailande, lancement concret de l’opération au congrès PPS de Nuremberg en juillet 2013. Nous (Bruno Vergnes, Michel Vincent et Jean-François Agassant) effectuons une traduction des chapitres de l’ouvrage français et Pierre Carreau améliore ensuite cette traduction. Le contrat d’édition est plus complexe à finaliser dans la mesure où il implique également Lavoisier qui est titulaire des droits de traduction. Il est finalisé en novembre 2014 et l’ouvrage est aujourd’hui complètement traduit et révisé.

Une aventure qui se traduit à ce jour par la vente de près de 5 000 ouvrages en français et de 3 300 ouvrages en anglais.


Billet de blog rédigé par Jean-François Agassant


1er_livre_polymer_toutes-couv-fr.jpg